1. Accueil
  2. >
  3. Boutique en ligne
  4. >
  5. VINS
  6. >
  7. Bordeaux

Deuxième vignoble français en superficie après le Languedoc-Roussillon, le Bordelais a pris toute son importance sur les marchés depuis le règne de Henri II au XIIème siècle.  Sa popularité outre-manche il la doit au « claret », un vin rosé foncé très aromatique, aujourd’hui devenu « Clairet », une AOC régionale. Le bordeaux représente actuellement 25% de la production de vin français et est exporté à hauteur de 50% en volume !

Pages : 12››
Article 1 à 40 sur 49

Trier par : 

Nom  Prix
 articles affichés
9,50 9,90 Article en promotion
Tarif dégressif
13,10 13,20 Article en promotion
Tarif dégressif
Pages : 12››
Article 1 à 40 sur 49

Trier par : 

Nom  Prix
 articles affichés

Quelques mots clés


Qui dit Bordeaux, dit vins de garde, grands crus classés, négoces, châteaux et surtout vins rouges, qui représentent 80% de la production. Les 20 % restant sont constitués des vins blancs, également garant de belles découvertes, et des rosés.

Le courtier est aussi un acteur économique majeur du vignoble. Intermédiaire entre le vigneron et les négociants, il régule les ventes et évite les litiges commerciaux. Un métier qui s’exerce de père en fils le plus souvent.

 

Les régions, appellations et classements du Bordelais


Le Bordelais se divise en 3 entités géographiques qui correspondent à un découpage naturel précis :

 

  • La Rive Gauche, à gauche de la Garonne, puis le long de la Gironde face à l’Océan Atlantique, comprend deux grandes appellations bordelaises :

 

     - Le Médoc et le Haut-Médoc, le long de l’estuaire, s’étalant sur 6 communes qui ne produisent qu’en rouge : Pauillac, Margaux, Saint-Estèphe, Saint-Julien, Moulis-en-Médoc, Listrac-Médoc.

Cette appellation est régie par le classement de 1855 établi lors de l’exposition universelle de la même année à la demande de Napoléon III. Elle comprend 5 catégories de crus.

Les 1er crus classés, très présents dans la mentalité des consommateurs, sont : Château Mouton-Rothschild, Château Lafite-Rothschild et Château Latour à Pauillac, Château Haut-Brion (seul Grand Cru qui ne se trouve pas dans le Médoc mais à Pessac) et Château Margaux à Margaux.

 

 

     - Les Graves au sud de Bordeaux, dont les grands vins sont enregistrés sous l’AOC communale Pessac-Léognan et régis par un classement établi en 1959.

La région des Graves englobe le Sauternais, qui s’étend sur 5 communes (Barsac, Bommes, Fargues, Preignac et Sauternes) et organisé en Premier Cru classé Supérieur (Château d’Yquem), Premier Cru classé et Second cru classé depuis 1855. Les vins liquoreux y sont majoritaires, mais les blancs secs commencent à s’y faire une place.

 

 

  • La Rive Droite, à droite de la Dordogne face à l’Océan Atlantique, regroupe :

 

 

     - le Blayais-Bourgeais autour de la ville de Blaye et de Bourg, le long de l’estuaire en face de l’appellation Margaux, dont les vins sont des blancs et rouges secs. Cette région ne dépend pas d’un classement particulier.

 

 

     - le Libournais autour de la ville de Libourne comprend les appellations Saint-Emilion sur 4 communes (Puisseguin Saint Emilion, Saint Georges Saint Emilion, Montagne Saint Emilion, Lussac Saint-Emilion), Pomerol, Lalande de Pomerol, Canon-Fronsac et Fronsac, en rouge uniquement. Les Saint-Emilion sont classés selon la nomenclature suivante : Premiers Grands Crus classés A (Château Cheval Blanc, Ausone, Angélus et Pavie actuellement) et Premiers Grands Crus classés B. Ce classement est révisable tous les 10 ans. Les autres appellations de cette région ne sont pas régies par un classement particulier.

 

 

  • L’Entre-Deux-Mers se trouve entre la Dordogne et la Garonne et regroupe différents vins blancs secs (Graves de Vayres, Entre-Deux-Mers Haut-Benauge…), blancs liquoreux (Bordeaux Haut-Benauge, Bordeaux Saint-Macaire, Bordeaux Sainte-Foy) et rouges (les Côtes de Bordeaux-Castillon, Cadillac, Francs et Blayes)

 

 

 

Les cépages du bordelais


En rouge


Le merlot : cépage le plus représenté dans le Bordelais, surtout dans le Libournais. Il donne des vins élégants, fruités (pruneau, fruits noirs, épices) aux tanins suaves et fins.

Le cabernet sauvignon : cépage roi du Médoc, il donne le meilleur de son potentiel sur les sols graveleux. Lorsqu’il n’est pas mûr, il se distingue par des notes de poivron vert. Mais à pleine maturité, il émanera du cassis, de la truffe, de la réglisse voire du chocolat noir.

Le cabernet franc ou bouchet à Saint Emilion compose la plupart des assemblages bordelais et apporte de la fraîcheur et de la persistance aromatique. Cépage ligérien à l’origine, il s’exprime sur des notes fruitées de framboise, fraise, de fleurs (violette) et d’épices (poivre)

Le malbec ou noir de Pressac apporte du parfum, de la couleur et de la richesse aux vins. Il est rare dans le Bordelais aujourd’hui, depuis les ravages du phylloxéra au 19ème siècle. Le merlot serait son substitut.

Le petit verdot est considéré comme un cépage accessoire permettant de colorer les vins sans pour autant s’imposer aromatiquement.

Le carmenère était autrefois utilisé à la place du cabernet franc pour la qualité de ses tanins. Fragile et de faible rendement, ce cépage a été délaissé après la crise phylloxérique, mais replanté au Chili au notamment.

 

En blanc


Le sémillon est majoritaire dans le Bordelais. Particulièrement réceptif au botrytis, ce cépage permet de faire les grands vins liquoreux de Sauternes. Très riche aromatiquement, il permet un vrai éveil gustatif, sur des notes fruitées (abricot, cédrat, poire confite), florales (lys, angélique, acacia) et de différentes noix grillées (amande, noisette).

Le sauvignon blanc est remarquable dans le Bordelais pour la fraîcheur et la vivacité qu’il apporte aux vins blancs secs et moelleux. Il s’exprime ici principalement sur des notes florales (genêt, iris, fleur d’oranger) et fruitées (mangue, fruit de la passion). Lorsqu’il n’est pas mûr, on le reconnaît à ses effluves de buis et de feuille de cassis.

Le muscadelle est un cépage utilisé pour les liquoreux comme pour les blancs secs. Il n’est pratiquement jamais vinifié seul et apporte des notes florales au tout (chèvrefeuille, acacia). Ses notes muscatées sont plus discrètes que celle du muscat alsacien.

Les merlot blanc, ondenc, mauzac,  ugni blanc, colombard sont des cépages accessoires, qui permettent le plus souvent d’apporter une petite touche aromatique différente, ou dans le cas de l’ugni blanc et du colombard, d’apporter de la vivacité à l’assemblage.

 

 

 

Nos garanties


Livraison garantie

Chez vous ou au bureau par Colissimo ou Chronopost.
Retrait dans nos boutiques
Livraison sous 24/48h ouvrées 

 

 


Sécurité et confidentialité

Réglez vos achats de manière
sécurisée et cryptée 

 


Satisfait ou remboursé

Remboursement ou avoir jusqu’à
14 jours après achat

 

L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ, À CONSOMMER AVEC MODÉRATION